Voilà c’est fini

04.05.2009

En direct de la ville où chaque habitant s’était transformé en reporter. Jamais je n’avais vu OTAN (facile!!!) d’appareils à la ronde. A chaque coin de rue vous pouviez observer un Strasbourgeois sortir son numérique et bombarder de photos les policiers dont certains se prêtaient de bonne grâce à la séance improvisée. Il faut dire que l’une des bonnes surprises de ce sommet ce fût la gentillesse d’une grande partie des policiers et gendarmes. Pas tous car certains en témoigne un courrier des lecteurs ce matin dans les DNA furent plutôt rigides, ne laissant même pas une mère et son bébé malade traverser une zone orange pour se rendre chez le pédiatre. Il faut dire qu’hier la plus grande confusion régnait dans la ville, les zones de sécurité changeaient au courant de la journée, interdisant à des habitants de sortir de chez eux alors qu’au départ ils n’étaient pas concernés au départ par les zones rouges ou oranges. Ou d’autres avec des badges qui ne pouvaient tout de même pas se déplacer. Et puis il y a eu surtout les vraies victimes de ce sommet, celles qui ont vu leurs quartiers en feu, brûlés par une minorité de casseurs anti-Otan. Difficile de comprendre la violence gratuite et la destruction de biens qui n’ont même pas valeur de symbôle. C’est tristesurtout que cela touche évidement deux quartiers déjà abandonnés par les différentes mairies qui se sont succédées à Strasbourg.

Alors je m’intérroge sur les retombées positives pour la ville. Quand on sait que la presse américaine voit Strasbourg comme « l’une des villes les plus polluées de France et notre cuisine comme bizarre et merveilleuse » mais encore qu’ils parlent de « sa jolie petite vieille ville, avec sa rivière paresseuse la traversant et ses maisons à colombages », ça laisse perplexe. On n’a cessé de nous parler de l’impact de ce sommet sur le tourisme et la vitrine sur le monde mais clairement avec les américains ce n’est pas gagné. Déjà qu’ils préfèrent bouffer des pizzas plutôt que de la tarte flambée. Ensuite la plupart des restaurants, bars et commerces du centre ville étaient vides. Les journalistes et les policiers ne suffisant pas à faire du chiffre, je ne vois pas ce qu’ils y auront gagné. Pas une invitation a accueillir Obama en tout cas puisque ce privilège été réservé à quelques militants UMP.

Hier soir à 18h, c’éait la fin du sommet après avoir vu s’envoler Air Force One, nous avons assisté au ballet des cars de police et de gendarmerie. En quelques minutes Strasbourg oblige, les services de la ville ont fait le ménage, plus de barrières, plus d’uniformes, plus de zones. Seuls demeurent encore quelques drapeaux témoins de ces quelques jours de folie.

Voilà c’est fini…

8 Commentaires

  • Jena dit :

    Ouf, enfin fini! Enfin presque, les hélicos n’ont pas l’air de vouloir s’en aller… A vrai dire, je ne vois pas non plus l’effet positif pour Strasbourg, les médias parlant surtout des casseurs et de leurs tristes actions!

  • balanc_elle dit :

    ouf on peut enfin respirer !!!

  • camille dit :

    ce qui me dérange , c’est qu’à l’heure des manifs pont du rhin, il y avait au bas mot 30 flics devant chez moi, en centre ville, alors que la rue était déserte.
    Inutiles donc.
    ->protéger les grandes figures du monde , oui, protéger les riverains, et faire l’ordre , non.

  • Miss Zen dit :

    Vive le calme !

  • Bon, comme tu l’as dit chez moi, tout sera propre et rangé pour demain !

  • ficelle dit :

    Oui, mais nous on a eu droit à une saison d’enfer où chaque épisode était à la hauteur du précédent 😉
    Plus sérieusement, oui, c’est sans doute un étrange moment pour une ville et ses habitants… Mais les puissants pour rester puissants ont besoin de la mise en scène du pouvoir…

  • Sly dit :

    Et si les pouvoirs publiques avaient \ »laissé faire\ » voir commandité la mise à sac du quartier déjà sinistré du port du Rhin, histoire de faire place nette pour laisser passer le tram nouveau…
    Ca coûte moins cher de nettoyer des tas de cendres plutôt que de payer un \ »œil\ » une entreprise de démolition …
    Et puis de toute façon, il y a des assurances…
    Enfin, je dis ça…

Un petit truc à dire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *