Une journée à Paris. Episode 1

06.25.2007

Vendredi 22 juin, 8h16 Gare de Strasbourg:
Arrivée en gare du TGV en provenance de Stuttgart. Le train est déjà presque plein d’allemands bruyants et mal élevés. Mon voisin s’est déchaussé, ça commence mal. Je me plonge dans la lecture du Elle que je n’avais pas encore ouvert, puis je m’endors.
10h38: Arrivée Gare de l’Est.
Passer de 4h, il y a 15 jours à 2h20 pour se rendre à Paris, c’est carrément génial.
Je m’engouffre dans le métro puant, direction les Galeries. Là, un sympathique musicien accompagné de son ampli, me gratifie de reprises de grands standards dance d’Europe de l’Est. Quel accueil, je suis touchée!
J’arrive aux Galeries Lafayette et là on m’offre une glace Haagen Dazs, sans doute pour me remercier d’avoir choisi ce magasin. Et on ose dire que les Parisiens ne sont pas accueillants…
Au 1er étage, un combi-short et des spartiates cloutées du corner Et Vous me font de l’oeil. J’observe, je touche mais je n’achète rien. Puis mes pieds se dirigent seuls vers Isabel Marant, une blouse, deux blouses, une robe, mon coeur bat de plus en plus fort mais ma CB reste bien au fond de mon cabas.
Un tour chez Paul et Joe, les sadiques ont installé un portant avec la collection Automne-Hiver 2007-2008. Une jolie robe blanc cassé s’impose à moi. Si je me marie ce sera avec celle-là (Ouf, je ne vais pas me marier)
C’est alors que j’entends des cris au loin, je tourne la tête, ils semblent provenir des Prairies de Paris. J’avance lentement et là je vois trois paires de shoes, me suppliant de les prendre avec moi. C’est là que la vendeuse s’en mêle.
 » Elles sont superbes n’est-ce pas?
– Oui, oui…
– Installez-vous, je vais vous les faire essayer !
– En 37, s’il vous plait! (Bizarre, il ne me semble pas avoir ouvert la bouche)
– Elles vous vont bien, vous avez vu le talon, je travaille avec toute la journée et je me sens bien, même pas mal aux pieds. Nous n’en avons presque plus.
– Oui, elles sont belles en bleu, en gris, mais … NON désolée, il faut que je sois sage jusqu’aux soldes. »
Et là je suis partie en courant. En faisant tout de même un arrêt chez Zadig et Voltaire pour essayer mes sandales mauves (trop dure la vie!!!). 

En sortant, je m’arrête chez H&M.
Une petite robe en denim gris puis une autre robe en jean à manches courtes. Tout me va et en 34 en plus, cool. Mais en sortant de la cabine, je décide de ne pas prendre la robe en denim gris. Je deviens hyper, super, méga raisonnable. Chez les suédois en plus, ça devient du grand n’importe quoi. Si je ne craque pas ici, c’est la fin de tout.
Arrêt au Printemps, il faut que je songe à un sac. Jérôme Dreyfuss, pourquoi pas? Je regarde les sacs, je regarde seulement et je m’arrête devant André. J’entends une petite voix derrière moi.  » Il est beau et très pratique, vous voulez l’essayer? ». Je n’ai même pas le temps de répondre que la vendeuse retire la sécurité et met le sac à mon épaule.  » 545 € c’est donné et puis si vous ouvrez une carte Printemps vous avez le droit à 10% de réduction.
– Euh, j’ai déjà une carte (et je ne l’utilise même pas)
– Encore mieux vous pouvez le payez en plusieurs fois!!!  Cette fille est clairement envoyée par le Diable, « en plusieurs fois », elle est dingue autant me dire qu’il est gratuit!!! ( Je n’ai pas l’intention de payer un sac en plusieurs fois, enfin je ne crois pas…)

Je pars chez Colette au moins là-bas personne ne me parlera! Trop de monde chez Colette, il pleut, le gens se réfugient dans la boutique. Je regarde les bouquins, mais il y a vraiment trop de monde, tant pis.
Un petit tour chez American Apparel, j’achète un T-shirt blanc V-Neck pour homme en taille M. Et un sac de voyage (au cas où…).

Direction le Marais, je prends le métro car j’ai mal aux pieds, je descends à St Paul pour aller chez K-Jacques. 165€ pour des spartiates! Je croyais qu’elles étaient à 125€, je sors de la boutique. Je demanderai à Fanny qui est à St Tropez de passer à la boutique. Là, je fais vraiment n’importe quoi…

Bon, je vais aux Halles, re-H&M. Une jolie robe noire babydoll, très, très jolie, en lin noir, une jeune femme me voit la prendre et me dit « elle est très belle portée, je vous la conseille ». Je suis obligée de la prendre et en plus je ne l’essaye pas.

Ma soeur me rejoint rue de Rivoli, elle veut aller chez H&M, encore??? Alors direction, rue de Rivoli. A l’entrée, il y a une robe blouse en jean, que j’avais déjà vu sur le site de H&M et sur celui de Elle, je la prends mais je décide de rendre celle à manches courte, je regrette celle en denim gris. Arrivée à la caisse, la vendeuse me dit, que la robe blouse sera soldée mercredi à – 70%, (donc elle sera gratuite, c’est ça?) mais il ne reste plus qu’une taille 34. Elle me conseille de la ramener mercredi pour me faire rembourser la différence. « On peut faire ça? » « Oui, oui, je serai là mercredi à partir de 11h30 passez me voir ». Ah ces Parisiens!

Un petit tour chez Marc Jacobs, je prends un t-shirt, 17€ c’est cadeau!

Je n’ai plus le temps d’aller rue Bonaparte et passer chez Pierre Hermé, Ladurée et Kiehl’s. Je passe vite fait prendre des macarons au Printemps avant de rejoindre la Gare de l’Est.

20H55, arrivée à Strasbourg avec 15 mn de retard. Mon chéri est là, je suis k.o.

Bonne journée, je suis prête pour les soldes.

PS: Toujours pas de photos car depuis le déménagement , je n’arrive pas à mettre la main sur le cordon de mon appareil photo

 

Un petit truc à dire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *