Rykiel pour H&M

02.20.2010

Capture d’écran 2010-02-07 à 13.10.53

Il y a des jours comme ça où l’on se demande si les gens ne marchent pas sur la tête, des jours où l’on se dit que les choses ne tournent pas rond et où l’on a honte d’être une femme. Ce jour c’est aujourd’hui.

Des ventes de créateurs pour H&M j’en avais déjà fait deux, celles de Stella Mc Cartney et Viktor&Rolf. A l’époque les ventes se passaient en semaine et il n’y avait pas trop de monde, c’était drôle et bon enfant, j’en garde plutôt un bon souvenir.

Mais les choses ont changé, la ville a changé. A Strasbourg, les filles s’intéressent d’avantage à la mode, les ventes ont lieu le samedi et le buzz est à son maximum.

Ce matin donc avait lieu la vente Sonia Rykiel pour H&M au Centre des Halles à Strasbourg. Pour une fois qu’on ne nous oublie pas j’étais curieuse d’y aller. L’ouverture avait lieu à 9h mais pour cause de tétée au P.A.M.* et de grosse fatigue, ce matin j’ai finalement hésité à y aller avant d’y rejoindre ma mère à 10h30. Là nous avons assisté médusées à un spectacle de désolation. Il ne restait plus aucun vêtement en rayon, mais le magasin était plein de femmes hystériques, se battant pour un pull ou une robe. Deux femmes accrochées au même bracelet ont réussi à le casser. D’autres avaient les bras dégoulinant de vêtements auxquels elles s’accrochaient comme à un trésor. Mais le summum pour moi fût d’assister à la foire au troc. « Qui veut échanger un pull taille XS contre une marinière taille S? Qui aurait une robe rose en trop à échanger contre une veste?… » Non contente de s’être battues comme des chiffonnières certaines se livraient dans le magasin à un troc de vêtements dont elles ne voulaient pas mais qu’elles n’auraient lâché sous aucun prétexte. Ceci sans que cela semble gêner les vendeurs présents. J’ai même entendu au milieu des cris, une femme s’attendrir en disant « Tout le monde se bat mais ça crée du lien social ». Visiblement nous n’avons pas la même notion du lien social.

Mais ce spectacle lamentable dont vous imaginez sans doute qu’il est le fait d’une bande d’ados ou de petites racailles sans scrupules nous était donné surtout par des quinquas et sexagénaires BCBG dont certaines puaient le fric à 100m et qui selon moi ont clairement les moyens d’aller chez Sonia Rykiel. Chose confirmée par une copine qui reconnaissait certaines de ses clientes. Elles hurlaient, se comportaient comme de véritables chipies, s’accrochant comme des pauvresses sans dignité à un pull XS quant elles faisaient au moins du M. Une honte.

Ce spectacle humiliant semblait halluciner l’équipe de vendeurs qui prenaient des photos, tout en disant n’avoir jamais vu de tels comportements. Des connaissances qui étaient là dès le début m’ont racontée avoir vu des filles se rouler sous le rideau à l’ouverture. Résultat de la vente, je n’ai même pas essayer d’acheter quoique ce soit, je suis tombée par hasard sur un serre-tête, un bonnet, une robe pour ma soeur et la certitude que jamais plus je ne m’abaisserai à me rendre dans ce type d’évènement qui ne profite qu’à H&M. Frieda se demandait si elle était ou non une femme Rykiel et bien ce matin je n’avais pas envie d’en être une.

* Petit Animal Merveilleux

14 Commentaires

  • Shoubbi dit :

    Tout à fait d’accord ! Me faire dégommer à coups de coude par une vieille avec son sac Vuitton, pour du H&M ça me dépasse. C’est fou à quel point les gens peuvent perdre toute notion de civilisation et d’education pour des vêtements « bradés » (parce que c’est pas cher OK, mais ça reste H&M bordel!). Comme le disait une dame présente avec sa fille avec qui j’ai sympathisé dans la queue « finalement c’est les jeunes qui sont le mieux élevés ».

  • Lau dit :

    J’y étais aussi, à peu près à la même heure, et devant ces mêmes comportements, j’ai vraiment eu honte d’être venue assister à ça… Toutes ces femmes avec leurs piles de vêtements, ne lâchant rien mais ne passant pas à la caisse… Non mais oh ! Vous avez que ça a faire, d’attendre ? Je me demande vraiment l’intérêt de ces collections capsules… A part faire perdre la tête à certaines d’entre nous…
    Mais bon week end à toi & à ta famille tout de même ! 🙂

  • ficelle dit :

    Et puis porter un rykiel H&M, ça peut le faire si tout le monde ne porte pas un rykiel H&M. Et franchement, si c’était pas marqué rykiel, ça rentrerait dans la case trucs moches de chez H&M (et dieu sait s’il y en cette année…)

  • Je mesure ma chance d\’avoir pu faire mon shopping comme cela devrait être, tranquillement, sans stress, en prenant les pièces qui m\’allaient, en laissant les autres à l\’essayage, comme d\’ailleurs les autres clientes, Françaises ou non. En Allemagne, c\’était luxe (à petit prix), calme et volupté… Donc, finalement, semblerait que je sois partie pour être une femme Rykiel.

  • Marianne dit :

    Et le pire, c’est que ces furies revendent le tout à prix d’or sur e-bay dans l’heure qui suit. Je ne comprends pas qu’HetM puisse organiser de tels scandales. Effectivement Wafa, c’est à te dégoûter d’être une femme …

  • MansaDevi dit :

    J’aurais aimé assister à ça.
    Rien que pour les faire culpabiliser.
    J’aurais dit des trucs comme : « Hé, vous m’avez fait mal, je pèse quarante kilos et en plus je suis hémophile ! »
    Vraiment.

  • ness dit :

    les filles, vous auriez dû voir ça à 9h !!!!!
    une amie et moi même avions décider de passer pour des courses en vue de son mariage dans qq mois et nous avons alors décidé de faire un crochet par H&M …
    en montant l’escalator, les filles couraient et puis un brouhaha de plus en plus fort !!!!!!!! et là, la vue !!!!! des folles ! et moi qui voulaient des petits vêtements pour ma fille (arrivant ds qq mois elle aussi) !
    au secours !
    on est jamais rentrées dans le magasin ma copine et moi et heureusement ! moi, enceinte, je serais tombée dans les vaps !
    des tarées moi j’vous dis ^^

  • La Lionne dit :

    C’est démentiel tout ça! Du coup je ne regrette rien, en même temps rien ne me disait trop à la base. Et puis j’aime pas trop ce type d’opération, juste pour le principe.

  • Jena dit :

    Du lien social…! Je n’en reviens pas!

  • Rosalys dit :

    A Marseille, c’était sensiblement la même chose. Comme c’était la 1ère fois que j’allais à ce genre d’événement, je croyais que c’était le propre du buzz mode de rendre hystérique les femmes, mais d’après ce que tu dis ce n’est que pour Sonia Rykiel. C’est fou !

  • may dit :

    alors moi j’y ai pas mis les pieds de une parce que ce que j’ai vu de la collec’ ne me plaisait pas plus que ça et voir des furies s’entretuer non merci!
    mais je ne pensais pas que cette opé aurait autant de succès à Strasbourg dire qu’il y a encore qq années on avait même pas 1 h&m…
    Par contre je suis allé faire un petit tour sur ebay et omg les prix s’envole s’envole nan mais les gens sont fous tout ça pour avoir le même pull rayé sur le dos.
    Même estelle denis nous a sorti sont pull SR hier soir.

  • khahtle dit :

    Bonjour Wafa,

    Félicitation (en retard de 2 mois et demi) pour P.A.M.
    En lisant ce post, j’ai souri et imédiatement penser à un bout d’article du figaro (critique du dernier bouquin de d’Elisabeth Badinter) que voici :

    « La dimension qu’occulte totalement le livre d’Elisabeth Badinter, à force de se focaliser sur des régressions marginales, est la régression majeure que constitue, pour l’émancipation féminine, la promotion par les médias et la publicité de ce modèle de consommation qui utilise les femmes comme éléments de promotion et comme cible principale. Mesdames, épanouissez-vous par le shopping, travaillez toujours plus pour dépenser toujours plus. Gagnez du temps sur ces affreuses tâches ménagères pour partir en quête du « it-bag » que vous vantent les magazines féminins ! Alors, affirmons-le : Moulinex a bien libéré la femme, dont il n’est pas inscrit dans les gènes qu’elle soit plus douée que les hommes pour passer l’aspirateur ou repasser une chemise. Mais l’obsession de la mode et de l’apparence ne la libère pas. »

    Suite de l’article
    http://blog.lefigaro.fr/education/2010/02/emancipation-des-femmes-education-des-filles.html?xtor=RSS-69

    Quand je lis ton témoignage franchement, je me dis qu’il y aurait peut-être un peu de vrai la dedans. A Strasbourg, il y a tellement de boutiques de fringues pour femme, que j’en ai été surprise. Je pense qu’il y a une très forte concentration dans des endroits précis. Ensuite, hein j’ai pas pris ma calculette pour voir le nombre de boutique/habitant femme. Ce n’est certainement qu’une impression.

  • saroune dit :

    La nature humaine est moche. Des comportements qui aggravent encore les clichés sur les femmes à qui déjà on ne fait pas la part belle dans notre société. Hier je n’avais pas d’âme aujourd’hui je n’ai pas de cerveaux…

  • Shiroi Neko dit :

    Voici en images un aperçu de ta description. Un spectacle qui n’est malheureusement que le reflet de notre belle société en 2010. Enjoy !!

    http://www.youtube.com/watch?v=15OZtD5Kypk

Un petit truc à dire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *