Qu’est-ce que tu lis pour les vacances?

07.11.2017

Moi? Je ne sais pas encore, mais si vous cherchez des idées je peux vous parler de quelques-unes de mes lectures de ces derniers mois.

Mes livres chouchous des derniers mois

Le roman feel good

Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie de Virginie Grimaldi

Parce que l’été sur la plage, on a souvent envie de s’évader avec une jolie histoire et des personnages qui nous ressemblent, les livres de Virginie Grimaldi sont parfaits. On ri, on pleure, on suit les protagonistes en croisant les doigts pour que tout s’arrange. On referme le livre en se sentant bien et le sourire aux lèvres. En format de poche vous pouvez également lire ces deux romans précédents (Le premier jour du reste de ma vie ou Tu comprendras quand tu seras plus grande)

LE PITCH:

« Je ne t’aime plus. »Il aura suffi de cinq mots pour que l’univers de Pauline bascule.Installée avec son fils de quatre ans chez ses parents, elle laisse les jours s’écouler en attendant que la douleur s’estompe. Jusqu’au moment où elle décide de reprendre sa vie en main.Si les sentiments de Ben se sont évanouis, il suffit de les ranimer.Chaque jour, elle va donc lui écrire un souvenir de leur histoire. Mais cette plongée dans le passé peut faire resurgir les secrets les plus enfouis.

L’histoire d’amour

Les furies de Lauren Groff

Ou pourquoi il ne faut jamais se fier aux apparences. Ce livre je l’ai lu en un weekend sur les conseils d’une lectrice. Je suis restée accrochée sans pouvoir faire autre chose (dans ces cas-là ma famille m’adore). La force des personnages, le style de l’écriture, le rythme, tout est parfait dans ce livre. Meilleur roman de l’année 2015 pour Barack Obama himself. Le roman s’articule en deux temps, l’ascension puis les révélations, en anglais le titre est Fortune and furies. C’est passionnant!

LE PITCH:

Ils se rencontrent à l’université. Ils se marient très vite. Nous sommes en 1991. A vingt-deux ans, Lotto et Mathilde sont beaux, séduisants, follement amoureux, et semblent promis à un avenir radieux. Dix ans plus tard, Lotto est devenu un dramaturge au succès planétaire, et Mathilde, dans l’ombre, l’a toujours soutenu. Le couple qu’ils forment est l’image-type d’un partenariat réussi. Mais les histoires d’amour parfaites cachent souvent des secrets qu’il vaudrait mieux taire. Au terme de ce roman, la véritable raison d’être de ce couple sans accrocs réserve bien des surprises.

 

La saga de l’été

L’amie prodigieuse I-II et III d’Elena Ferrante

Je suis passée à côté du phénomène de « l’amie prodigieuse » à ses débuts. J’étais un jour à la librairie après avoir lu les Furies, je cherchais désespérément une histoire assez forte pour m’emporter.  J’ai vu que le 3ème tome était sorti alors par curiosité j’ai acheté le 1er en poche et j’ai adoré. Clairement on aime ou pas. Il y a autant de raisons de détester cette série que de l’aimer. Le roman me fait penser au film d’Ettore Scola « Affreux, sales et méchants » en violent et triste (le film est dégoûtant mais drôle). Les personnages ne sont pas lisses mais très vite j’ai eu envie de savoir comment les deux héroïnes allaient s’en sortir et j’ai lu les trois tomes en une semaine, j’attends avec impatience la sortie du quatrième à la rentrée.

LE PITCH:

L’écrivain raconte le destin parallèle de deux jeunes filles nées dans un quartier pauvre de Naples, en Italie, à la fin des années 40. En toile de fond : la mafia, la pauvreté et l’éducation au sein d’une société machiste.

 

Le récit qui prend à la gorge

Nos 14 novembre d’Aurélie Silvestre

Bon là, je vous les dis tout de suite, si vous n’êtes pas au top ce n’est pas une bonne idée. Ou alors si car ça vous donnera une sacré leçon de vie et si vos soucis ne sont pas très graves vous relativiserez vite. C’est beau, c’est très, très triste et en même temps ça ne tombe jamais dans le pathos. J’ai pleuré des litres de larmes mais à la fin je me suis dit que cette fille avait une force incroyable et que malheureusement c’est parfois dans les drames les plus terribles qu’on puise une force de vie.

LE PITCH:

L’homme de ma vie et le père de mes enfants est mort sous les balles des terroristes. Je viens de passer une nuit avec cette nouvelle dont je ne sais que faire. Je me rends a l’Ecole militaire, ou l’on reçoit les familles. Mon fils dort encore, je pose la main sur mon ventre pour sentir ma fille. Le soleil se lève sur la ville, toute la beauté du monde n’a pas disparu. Je me redresse, j’essuie les larmes qui coulent sur mes joues.

Les papis font de la résistance

Les vieux fourneaux I-II-III de Cauuet et Lupano

Pour finir, une série sous forme de bande dessinée drôle et engagée. Une découverte pour moi que j’ai vite offerte à ma mère et mon beau-père que je retrouve un peu dans les personnages.

LE PITCH:

Pierrot, Mimile et Antoine, trois septuagénaires, amis d’enfance, ont bien compris que vieillir est le seul moyen connu de ne pas mourir. Quitte à traîner encore un peu ici-bas, ils sont bien déterminés à le faire avec style : un oeil tourné vers un passé qui fout le camp, l’autre qui scrute un avenir de plus en plus incertain, un pied dans la tombe et la main sur le coeur. Une comédie sociale aux parfums de lutte des classes et de choc des générations, qui commence sur les chapeaux de roues par un road-movie vers la Toscane, au cours duquel Antoine va tenter de montrer qu’il n’y a pas d’âge pour commettre un crime passionnel.

 

Et vous des conseils pour mes lectures estivales?

 

 

3 Commentaires

Répondre à Carole Cancel

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *