On se fabrique des souvenirs

11.27.2017

J’ai passé un dimanche de migraine horrible et une journée malade comme un chien. Mon lit, j’aurais tout donné pour mon lit et un grand verre de Coca pour faire passer ma nausée affreuse. Mais j’avais promis hier, d’emmener les enfants au Marché de Noël. Le premier lundi, on est certains d’être tranquilles. Personne ne m’en aurait voulu de ne pas y aller, je ne suis même pas sûre qu’ils s’en souvenaient mais moi je voulais le faire avec eux.

Alors ce soir en rentrant de l’école, malgré la fatigue, la migraine et la nausée on a déposé les cartables et on a filé jouer les touristes. « On fera les devoirs plus tard, les enfants, ce soir on se fabrique des souvenirs comme dirait Carmen » Noah, il ne faut pas lui dire deux fois mais il a tout de même précisé que de toute façon c’était presque rien juste des verbes à entourer, trop facile. On a mis, les gants, serrer les écharpes, bien fermé les parkas et on est allés rejoindre leur père qui sortait du travail.

On a joué les touristes, on a acheté des sandwichs au saumon dans du pain un peu trop mou au stand Islandais, un soda hors de prix et une bière comme des touristes.

On a flâné devant les vitrines des Galeries Lafayette que Michèle et ses copines ont préparé avec amour. Les enfants ont couru partout et moi j’ai râlé. « Non mais c’est vrai vous ne prenez pas le temps de regarder, c’est pourtant si beau ». Puis on est allés place Kléber voir notre beau sapin penché. On a fait des photos puis j’ai dit  » On fait un selfie » Impossible d’être corrects tous les quatre, toujours un pour regarder ailleurs mais on s’en fiche, on fabrique des souvenirs. Noah ne pensait qu’à sa crèpe et Anna n’arrêtait pas de chanter le Lac du Connemara.  » Tu ne veux pas chanter autre chose que Michel Sardou? J’en peux plus de l’entendre »  » C’est la version des Kids United alors c’est pas pareil  » J’en peux plus mais ça sera un souvenir…

Puis on est arrivés sur le marché de Noël. Noah voulait sa crêpe, Anna voulait toucher à tout et moi j’ai tenté vainement de leur raconter comment c’était quand j’étais petite. Noah a enfin eu sa crêpe au spéculos chez la dame qu’on vient voir chaque année. Anna une crêpe au beurre salé comme en Bretagne. Je lui ai donné sa crêpe comme un bébé, elle en avait partout et ça nous faisait rire, mes mains à moi étaient trop collantes pour prendre la moindre photo. C’est à ce moment précis que les choses ont dérapé, un truc dans l’œil, la lentille qui se coince et moi à moitié aveugle mais ça aussi ça sera un souvenir. On est rentrés en passant par ma rue préférée en cette période. J’ai encore voulu faire un selfie et Noah n’a pas voulu.  » À quoi ça sert de faire autant de photos? »  » A garder une trace et se faire des souvenirs a dit son père » « Tu sais Noah, c’est grâce à ça que j’ai une photo de mes parents et moi au marché de Noël quand j’étais bébé » Il faut croire que l’argument était convainquant car il s’est joint à nous tout de suite. Et puis on est rentrés, gelés mais contents.

Noah m’a fait promettre de lui montrer la fameuse photo. On a vite fait les devoirs avant d’aller se coucher. J’étais un peu déçue persuadée qu’en fait ils s’en fichaient tous un peu de cette sortie. Puis au moment du câlin Noah m’a dit  » Tu es la meilleure des mamans tu sais! ».

Ce soir on a fabriqué des souvenirs…

1 Commentaire

Un petit truc à dire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *