Off

06.25.2015

Il est de plus en plus compliqué pour moi d’aller au travail. Plus de motivation, une détestation de ce que je fais qui va jusqu’à me rendre malade physiquement et mentalement. Alors mardi j’ai décidé de poser mon mercredi. Je n’ai rien dit à personne, j’ai laissé les enfants se réveiller et découvrir que je n’étais pas en train de courir tel le lapin d’Alice au Pays des Merveilles. Lorsque j’ai dit à Noah que je n’allais pas travailler, j’ai vu son visage s’illuminer. Alors qu’il ne va habituellement pas à l’école le mercredi, il a eu envie d’y aller (il y a une fille derrière ça). Nous avons déjeuné tous les deux tandis que sa soeur est allée se recoucher avec son père et je l’ai accompagné à l’école.

Puis je suis rentrée, je n’ai pas fait de machine, pas de repassage, je n’ai pas couru faire les courses ou régler des papiers. J’ai pris ma fille et nous avons été boire un café en terrasse. Le soleil était enfin au rendez-vous, nous avons papoté en attendant d’aller chercher son frère. Puis nous avons été tous les trois au marché avant de rentrer manger des hamburgers maison. L’après-midi nous avons pris trottinette et draisienne, direction le parc où nous avons goûté. Puis nous avons terminé la journée avec leur père autour d’un apéro en terrasse.

Une journée parfaite, douce et ensoleillée.

Bien sûr ce matin c’était difficile, Noah n’a pas compris et m’a dit à nouveau qu’il aimerait tellement que je puisse les accompagner le matin. On a fait des câlins, des bisous, je lui ai rappelé qu’on était jeudi et que du coup je viendrai les chercher à l’école. J’ai pris une grande respiration et j’ai enfourché mon vélo. Le coeur lourd mais un peu moins.

1

5 Commentaires

  • jujue dit :

    Tu as bien fait de faire cette pause dans ta vie pro pour ta vie perso!
    Je te fais de gros bisous!!!!

  • jo67 dit :

    Ma chère Wafa !!
    tu veux que je te donne du courage pour couper la branche « pourrie » et passer à autre chose ??? ces instants de bonheur avec tes enfants encore petits sont si précieux… et ça passe si vite !

    J’ai pris la décision, à la naissance de Lulu, de m’occuper d’elle et le boulot je l’ai en mis en 2nd plan..
    Aujourd’hui, elle va sur ses 11ans (elle a moins besoin de moi et par la force des choses, la maladie aidant)et je resterai à mi-temps… Et j’en profite, encore et encore, et je ne regrette pas. Tellement pas.
    Ce n’est pas normal d’aller au boulot avec le coeur lourd et le dégoût, il faut que tu rassembles tes esprits et que tu te barres et que tu trouves autre chose.. ou que tu te mettes en temps partiel pour aérer ton esprit.
    Et même en gagnant moins de salaire, on y arrive toujours …
    on dépense autrement, on fait attention, et on voyage tout autant 😉
    Lucile a gardé toutes ses activités extra-scolaires.
    et Surtout je suis bien plus épanouie que je ne l’ai jamais été.
    Et j’ai toujours aimé mon boulot, et d’y aller à 50% me convient bien plus encore 😉

  • courage pour cette situation difficile !

  • Minoval67 dit :

    Si tu en es à te rendre malade, fuis!!! On arrive à s’en sortir avec moins d’argent, pas avec une santé défaillante et le temps perdu ne se rattrape plus…

  • Bouchine dit :

    Je partage tout à fait l’avis de jo 67
    Moi à l’époque où mes filles étaient petites j’étais enseignante (j’avais demandé des maternelles) et j’avais donc à peu près les mêmes horaires qu’elles. Je me souviens avec délices des après-école au jardin du Luxembourg ou au Bois de Boulogne !
    Je me souviens aussi des après midis improvisées à Disneyland (on avait pris des pass annuels exprès pour ce genre de plans impros) et du coup les filles connaissaient les moindres recoins du parc…
    A ta place je passerais un maximum de temps avec eux car le temps passe trop vite (moi qui te suis depuis longtemps (depuis l’époque où tu n’avais même pas encore d’enfants et je me souviens encore de ton post très émouvant à la mort de Mickael Jackson …), je viens d’avoir une nouvelle preuve de la rapidité avec laquelle les années défilent …
    Bonne soirée et bon WE!

Un petit truc à dire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *