Mais ça n’arrange pas mes affaires

10.14.2010

Grrrr. Je passe mon temps à me plaindre qu’à Strasbourg, on ne trouve jamais rien, que tout est nul, que les boutiques ne font rien d’original et blablabla et blablabla. Bon je le dis de moins en moins souvent c’est vrai, car après Maje, Sandro, Zadig, on compte aussi C.O.S., The Kooples, Bérénice entre autres. Pour les marques comme Vanessa Bruno ou Isabel Marant c’était déjà plus compliqué car à ma connaissance on ne les trouve que dans une petite boutique qui s’appelle SoSo. Petite boutique étant synonyme de peu de choix on n’allait pas bien loin.

Sauf que tout à l’heure profitant de ma pause et luttant pour ne pas tomber dans les pommes, je me suis retrouvée au rayon chaussures des Galeries Lafayette (en voie de trendysation à mort). Et là horreur, devant moi deux paires de shoes qui font beaucoup parler d’elles depuis quelques mois sur la blogosphère. Sur l’une d’elles j’avais un avis bien tranché, BEURRRRRKKKKK!!!  Non mais c’est vrai quelle idée des baskets compensées, c’est laid, ça fait penser à des chaussures orthopédiques, ça n’a aucun sens. Jamais de la vie et puis le prix, non mais elle a craqué Isabel ? (sur ce point mon avis ne change pas). Sauf que je les ai vu et que IRL elles ne sont pas moches du tout, mais carrément sympas. Par bonheur leur prix délirant m’en éloigne définitivement mais mince, elles sont carrément chouettes.

Du coup ça n’arrange pas mes affaires car si Strasbourg nous apporte notre lot de it-pièces mon banquier risque de ne pas du tout aimer mais alors pas du tout.

isabel-marant-sneakers

Photo Garance Doré

img-262

8 Commentaires

Un petit truc à dire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *