Les petits bonheurs 37/52

09.18.2017

Cette semaine, j’ai observé et écouté, j’ai vu des signes et de la bienveillance. Je reste toujours en retrait mais ça finira bien par réussir à provoquer chez moi un nouvel élan.

Il y a eu les mots pleins d’amour et d’amitié de mes proches. Ces mots qui apaisent et ouvrent les vannes en même temps mais ça fait du bien.

Il y a eu des repas qui font du bien et des films sous un plaid. J’essaye de faire comme si tout cela était parfaitement normal mais où est passé l’été indien, bordel !!!

Il y a eu A. croisé en allant chercher les enfants, qui m’a fait un énorme sourire puis m’a dit « On va se dire bonjour 10 secondes et tu vas arrêter de courir ». Elle a posé sa main sur mon épaule comme pour m’ancrer dans le moment qui nous vivions et je ne sais pas mais c’est exactement ce qu’il me fallait à cet instant précis. Qu’on m’arrête dans ma course folle, qu’on me sourit et surtout qu’on comprenne. Les larmes me sont montées aux yeux et puis elle m’a dit au revoir. Je suis partie avec une drôle de sensation comme si on m’avait ôté un poids et je suis allée chercher les enfants sans courir.

Je me suis accordée un moment pour moi et surtout m’acheter des vêtements, ni de noir, ni de blanc mais pour une fois du rouge et des motifs. Et j’ai décidé de me remaquiller un peu (ça ne durera pas mais bon). Je suis allée travailler le lendemain avec ma robe rouge et je n’ai eu que des compliments.

Une soirée d’anniversaire avec les amis, des rires et de la bonne humeur.

Un tour au Street Bouche avec C., les enfants et mon homme et pouvoir manger au soleil avant l’averse qui nous a trempée jusqu’aux os.

Rentrer se mettre au chaud, enfiler un legging léopard (mon rêve depuis longtemps, je sais je suis maboule), faire un bon thé et regarder « Le vent se lève » de Miyasaki. Dessin-animé magnifique au passage.

La semaine peut commencer, je suis prête !

8

2 Commentaires

  • minisushi dit :

    ahalala comme je te comprends… je pense qu’on est teeeelement nombreuses à courir et à tout enchainer comme ça. sûrement qu’on pourrait un peu plus déléguer, mais la plupart du temps on prend tout à notre charge pour aller « plus vite »… essaie de penser à ton amie A. une fois par jour elle a l’air d’avoir de bonnes ondes et ça te rappellera de souffler de temps en temps!

  • Miss Zen dit :

    Mais oui on a été précipité de la douceur de l’été aux frimas de l’automne sans passer par la case automne indien – il y a de quoi être chamboulée. Trop en même temps ! Mais je vois que tu t’accordes quand même de douces poses – et tu vas donc petit à petit retrouver un rythme plus paisible

Un petit truc à dire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *