La vie sexuelle d’un islamiste à Paris.

01.03.2008

La Vie sexuelle d’un islamiste à Paris Il y a quelques mois Deedee parlait de ce livre sur son blog et je lui avais dit que je le lirai à mon tour avant de faire un commentaire. C’est chose faite. Au départ l’histoire est assez claire, il s’agit de la vie schizophrénique de Mohamed un musulman pieux qui partage sa vie entre sa brillante carrière de financier à Paris et sa vie en banlieue avec sa mère et son frère. Mohamed a une double vie se faisant d’ailleurs appeler Basile Toquard dans sa vie parisienne où l’on ignore tout de ses origines. Un jour il décide de plaquer famille et tradition pour s’installer dans un bel appartement du chic 6ème arrondissement parisien et mettre fin à son insupportable pucelage. Le livre est alors parfois compliqué aussi compliqué que de s’appeler Mohamed et vivre dans le 6ème arrondissement de Paris, aussi compliqué que de se partager entre son éducation religieuse et son besoin d’intégration, ou son désir de perdre son pucelage à quarante ans passés et le poids d’une mère castratrice. L’écriture de Leïla Marouane nous permet d’entrer dans la tête du personnage en ayant l’impression d’être à notre tour complètement schizophrène. On se croirait parfois dans un film de Lynch ou un roman de Breat Easton Ellis. C’est un roman est intelligent, drôle et grinçant qui à aucun moment ne traite de l’islamisme contrairement à ce que laisse imaginer le titre. J’ai d’ailleurs un peu de mal à savoir si je trouve le choix du titre racoleur ou intelligent. Au départ je l’ai trouvé drôle et c’est pour cela que j’ai voulu le lire mais on ne parle pas du tout d’islamisme et du coup j’ai un peu l’impression d’une provocation gratuite. En même temps cela n’enlève rien au plaisir que j’ai eu à lire ce livre dont je ne vous révèle volontairement pas plus de détails afin de vous laisser entraîner dans la folie du héros.

  • deedee dit :

    Bien contente d’avoir un autre avis 🙂

    Donc, tu as bien aimé, y compris la fin et tout ?

    Merci pour le lien, et bonne année 🙂

  • Wafa dit :

    J’ai bien aimé même la fin délirante. J’ai ma propre interprétation mais est-elle la bonne? Je ne sais pas si c’est important pour un livre comme pour un film ou un tableau je trouve que chacun y voit ou comprend ce qu’il veut. Merci de m’avoir fait découvrir ce livre !

  • pollux dit :

    ça m’a donné envie de le lire!!!!je cours l’acheter!

  • Moi aussi, tu as su me donner envie !

  • Wafa dit :

    @Pollux&Frieda: J’espère que le livre vous plaira

  • Leila Marouane dit :

    Bonsoir Wafa, Comme je réponds toujours à mes lecteurs, je me permets de vous écrire pour vous dire bravo pour cette excellente lecture, pour la justesse de vos arguments, et surtout pour votre plume. Aussi pour le titre, j’avoue que j’ai hésité avant de le maintenir. « Le Sultan de Saint-Germain » avait mes faveurs, mais « La vie sexuelle… » avait tellement séduit l’éditeur… cela dit, je ne le regrette pas, je pense qu’avec un titre « anodin », le lecteur ne l’aurait pas repéré. Un peu de provoc, donc, en fiction, peut s’avérer utile. Encore mille mercis pour votre critique, je suis fière de vous compter parmi mes lecteurs, et sachez que je suis désormais une des vôtres, ainsi que le seront mes élèves de l’atelier. Avec mon amitié et tous mes voeux de pérennité pour votre blog. Très bonne année 2008

  • jusiana67 dit :

    Ne sachant plus quoi lire… je vais me laisser séduire par tes goûts… alors je vais me le procurer au plus vite… bizzzz

  • Leila M. dit :

    Oh la la je découvre mon message dans les com. Je le voulais perso, mais c’est pas grave. J’ajoute à l’attention des lecteurs que le titre du bouquin pourrait correspondre au personnage en ce sens que l’islamisme est devenu un sentiment religieux, qu’un islamiste, par opposition au « djihadiste » qui prend les armes ou se barde de dynamite, est quelqu’un qui s’arroge le droit de donner des leçons telles que « ma soeur, remets-toi sur le droit chemin » ou qu’il fantasme sur les 70 vierges (les houris) du paradis. Ce qui arrive, de façon inconsciente, à Mohamed-Basile.
    A très vite et encore une fois bravo pour le blog et la qualité de tes billets.

  • Wafa dit :

    Désolée pour le message mais j’avais envie que les lecteurs aient votre opinion également.

  • nicole dit :

    salut !
    histoire delirante ,qui n a aucun sens juste celui de lire pour le plaisir de lire sans plus .
    aucune moralite ,un titre marketing tres bien utilise a un moment critique de la vision des musulmans dans le monde occidental..
    c est un peu triste de jouer avec les mots et raconter des choses futile ,bien qu imaginaire sur les musulmans juste pour faire plus choc ,pour gagner son pain sous le fait qu on soit d origine tunisienne donc (arabo-musulmane)…c est plus marrant a lire n est-ce pas?
    faudrait ecrire pareil histoire du genre la sexualite d un pretre a paris ou d un rabbin a paris !!!
    car il me semble dans le monde musulman aucun livre du genre ne s exerce a l encontre d aucune autre religion mademoiselle leila marouane …ecrit plutot un livre sur le musulman d occident qui se branle ou les beurettes du x sur les milliers de sites du net,qui font phantasmer les gaulois qui te flattent avec ironie,ou la debauche total que ces pauvres musulmans ont appris en occident …sadisme,zoophilie,schatophilie,etc..ca vient pas de chez nous ca !!! mais ce genre de musulmans ca derange personne evidemment !!! on trouve pas ca anormal ???????
    pour etre respecter faut respecter soi-meme et arreter de dire des conneries depuis qu on parle de liberte d expression ..tt le monde s y met n importe comment !!!
    en tt cas t as trouve le bon filon a ce que je vois pour amasser tes tunes loll

  • Leila Marouane dit :

    Bonjour Nicole
    Quelle agressivité, vraiment ! Est-ce qu’on se connaît ? Que sais-tu de ce que je gagne ou non avec mes livres ? Est-ce que cela te dérange que des personnes gagnent leur vie avec leur travail ? J’en suis presque à penser que tu es un peu jalouse, non?
    Pour le titre, ne penses-tu pas que « Reviens-moi » ou « J’ai tant rêvé de toi » ou encore « Je l’aimais » sont autrement plus « marketing » que la « La vie sexuelle d’un islamiste à Paris », lequel non seulement apparaît comme un gros mot, je te l’accorde, mais effroyablement effrayant ?
    Pour le contenu du livre, si tu l’avais lu tu ne m’aurais pas fait les propositions de thème… Mais bon.
    Permets-moi aussi de te signaler un excellent livre de G. Bataille qui s’intitule « L’Abbé C.  »
    Je pourrais t’en citer d’autres mais je crains, vu ton style, que tu ne sois pas une lectrice. Et si tu l’es, je doute que tu sois fervente ou lucide. Je ne t’insulte pas, j’espère.
    En tout cas, mille mercis pour ton commentaire, et tes insultes, je te rassure, glisse sur moi comme de la mousse. Car, Chère « Nicole » VIVE LA LITTERATURE ET VIVENT CEUX QUI OEUVRENT POUR ELLE.
    P. S : La prochaine fois, téléphone-moi pour parler directos (il se trouve que j’ai reconnu sans peine ta « langue »). Amitiés quand même.

  • Leila Marouane dit :

    @Nicole « ton commentaire (…) et tes insultes glissent… »

  • Leila Marouane dit :

    @Wafa
    Encore une fois, mille mercis pour ta critique et vive ton blog.
    Bon dimanche.

  • Wafa dit :

    Chère « Nicole », Que tu n’aimes pas l’histoire je peux tout à fait le comprendre. Mais je crois que ta vision de l’islam et des musulmans est assez réductrice. Il n’y a pas un type de musulmans et de même qu’on peut critiquer ou se moquer des catholiques ou des juifs on peut et on DOIT parler des musulmans sans prendre de précautions. Je suis musulmane et ma famille aussi, chacun de nous est différent et à un rapport particulier à la religion, chacun à choisi de pratiquer ou non. Cette opposition entre Occident et Orient est ridicule et ne fait avancer personne. Pas plus que de dire que l’Occident c’est le mal et que « les pauvres musulmans ont été pervertis car là c’est du pur délire. Je ne sais pas si tu as beaucoup voyagé dans des pays musulmans mais moi oui. Il y a des gens qui boivent de l’alcool, qui ne pratique pas et c’est leur droit. Le fantasme c’est de penser qu’être musulman signifie être pratiquant. Il n’y a pas de raison de se sentir blessé par ça. Et puis entre nous pourquoi ne pas commencer par assumer son prénom plutôt que de ce cacher derrière un prénom français, c’est dommage.

  • Nabila dit :

    Si musulman ne veut pas dire pratiquant, ça veut dire quoi alors ?

    Je t’invite à lire la définition sur Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Musulman#D.C3.A9finitions

  • Wafa dit :

    Croire en Dieu et pratiquer sont deux choses bien différentes. On peut donc être musulman (soumis à Dieu) mais ne pas pratiquer,non?

  • Nabila dit :

    Comment peut-on être soumis à Dieu en ne faisant pas ce qu’IL ordonne de faire ?
    Pratique et soumission vont de paire ^^

Comments are closed.