Keffieh

09.06.2007

Lorsque j’avais 11 ans, j’ai décidé de m’acheter, de me faire acheter un keffieh. Vous savez ce grand foulard à carreaux blancs et noirs que portent les hommes au Moyen-Orient. Dans les années 80, c’était plutôt banal dans la tenue des ados. Mais dans mon collège c’était un truc de grands, de 3ème quoi et moi j’étais en 6ème. T’as la précoce fashion attitude ou pas. Donc un samedi après-midi, je décide de réquisitionner ma mère pour aller en « ville » trouver le-dit keffieh. Strasbourg en 1985, imaginez le tableau quand on sait à quel point c’est la loose niveau boutiques en 2007, imaginez en 85, le desert. Donc trouver un keffieh c’était un peu comme trouver de l’alcool dans un pays musulman, pas impossible mais un peu galère tout de même.

Un après-midi entier à arpenter les rues de la ville et entrer dans les boutiques pour savoir si elles avaient un keffieh. « Wos? un keffieh? C’est quoi ça? » Ma mère bien patiente du reste, en avait un peu marre et ne comprenait pas cet intérêt soudain pour les conflits du Moyen-Orient (pfff la mode ne s’encombre pas de considération politiques). Mais la patience paye toujours et nous avons fini par trouver mon bonheur dans une obscure boutique baba cool. 50 francs, voilà ce qu’a coûté ce keffieh à ma mère. Il n’était pas exactement comme je le voulais, un peu trop épais mais j’en avais un.

Pendant plus d’un an, j’ai porté avec beaucoup de fierté mon foulard au collège puis je suis passée à autre chose. En fait je suis allée dans un collège en ville et la petite bourge qui sommeillait en moi a fait son apparition (mais ceci fera sans doute l’objet d’un autre billet).

Les années ont passé, j’ai eu un autre keffieh, rouge celui-ci qu’une copine m’avait rapporté d’un voyage en Syrie ou en Jordanie, je ne m’en souviens plus et je m’en suis servie pour la déco. 2007, je ne suis pas la plus grande des modeuses mais je me débrouille. Mon keffieh rouge traîne dans une valise, le noir chez ma petite soeur (10 ans d’écart permettent de recycler). Et puis un jour au gré de mes lectures bloggesques je tombe sur ça, je trouve l’ensemble très jolie mais je tique sur le truc qu’elle porte autour du cou. Mais c’est dingue on dirait un keffieh… Et c’en est un, acheté chez H&M.

Vendu chez H&M cela voudrait-il dire que ce sera bientôt LE foulard. Je trouve ça drôle mais j’oublie. Et puis petit à petit j’observe et la tendance se confirme, même Balenciaga s’y met.

Donc je me tate, il tient chaud, il me rappelle ma jeunesse (ben oui ça y est je peux le dire) et aujourd’hui il existe en plusieurs couleurs. Alors le keffieh, je replonge ou pas?

PS: Keffieh est même en passe de devenir le nom usuel de foulard, n’est-ce pas Galliane ?

Le Sartorialist

3 Commentaires

  • URBANKEAF dit :

    >>> URBANKEAF <<<
    Keffiehs tendance aux couleurs aussi originales que variées, le tout à petit prix !!!

    Rendez-vous sur : http://www.urbankeaf.fr

  • csb dit :

    de superbes basket style converse design keffieh ultra tendance……4 couleurs disponibles assortis à vos keffieh ! les noirs et blanc magnifiques, elles feront un tabac, en exclusivité sur urabankeaf.fr

  • boubou dit :

    T’as donc bien fait de garder tes anciens keffieh 😉 c’est marrant que tu dises qu’en 85 ct comme trouver un diamant par terre enfin entre guillemets lol :p
    en plus 50 frcs de l’époque ct environ : 6/7 euros ? Ptin avec l’euro ça fait beaucoup moins cher du coup c dingue !
    allé je me remet au boulot moi l bosse rode :s lol
    A Bientôt Wafa !
    Bouchra
    Boubouteatime

Un petit truc à dire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *