J’aime pas l’été !

07.10.2007

 

Je sais que cela peut choquer, car ne pas aimer l’été c’est comme ne pas aimer les gosses, un crime. Mais c’est comme ça, je n’aime pas l’été.

Vous me direz, il ne fait pas beau alors je devrais être contente, mais non comme tout le monde je râle car nous sommes le 10 juillet et il pleut, il fait froid. Car j’aime le soleil et les vacances, c’est juste l’été que je n’aime pas.

 

Je m’explique, l’été on est souvent déçu. D’abord parce qu’il fait souvent mauvais et du coup tout le monde fait la tête. C’est vrai l’été, il doit faire beau et chaud, si le temps n’est pas au rendez-vous, c’est la catastrophe.

Et puis quand on habite en ville, il n’y a plus personne à part les touristes. Plus de soirées sympas, ni de vie culturelle et rien à la télé. Et que dire de la pollution qui me pique les yeux et fait gonfler mes sinus!

Je ne vous parle même pas de la pression que l’on met sur nos épaules. Il faut partir en vacances si on ne veut pas se sentir un looser car TOUT LE MONDE PARLE DE SES VACANCES. Si l’envie nous prend de glander et de vouloir rester à la maison, on se sent coupable de ne pas profiter du soleil.

Et puis il y a tous les désagréments liés à la chaleur:

Il y a plein de bestioles qui piquent et mon corps est couvert de piqûres disgracieuses; les gens transpirent et sentent mauvais; il y a des tas de personnes surexcités dans la rue ou sur la route; les poils poussent plus vite et tu te dois d’être nickel; la nuit on ne peut pas se coller à son amoureux sous peine d’étouffer.

 

En hiver on ne se plaint pas du temps, il fait froid, il pleut ou il neige, c’est normal. Et d’ailleurs c’est le seul moment  où l’on ne se plaint pas d’une anomalie climatique au contraire, c’est une bonne nouvelle.

En revanche l’hiver est propice à la chaleur. Celle d’un pull en cachemire, d’une écharpe et d’un grand manteau. Celle d’un chocolat chaud ou d’un bon thé. Celle du feu de la cheminée ou du radiateur (pour les moins chanceux). Celle d’un bon plat, les meilleurs sont tout de même ceux qu’on peut manger quand il fait froid. Celle des bonnes tablées d’amis. Celle d’une couverture devant la télé.
Et surtout l’hiver tu te loves contre ton amoureux que tu as hâtes de retrouver au chaud chez toi. Vivement l’hiver !PS: En voyant le nouveau catalogue de la Redoute, je me dis encore plus vivement l’hiver mais j’en parlerai dans un prochain billet.

Un petit truc à dire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *