Four days in Paris

10.10.2007

Débarqués à Paris jeudi en fin d’après-midi, nous posons nos valises rue Condorcet chez notre ami Patriiick (vous noterez mon soucis du détail).  Puis nous partons boire un verre à La Perle dans le Marais où je découvre que le soda Ricqlès existe encore (ben oui je suis une alcoolique je ne commande jamais de soda dans un bar…). Nous partons manger chez Ozo avant de nous rendre dans une boîte gay Le Raidd où un sympatique jeune homme bien gâté par la nature prend sa douche en public. Mon chéri a moins apprécié que moi, bizarre…

Le lendemain matin, je laisse les hommes pour me rendre dans le XVIème à la vente NRG dont avait parlé Marie-Sue. Il y a pas mal de bordel et rarement ma taille mais j’achète une blouse Maje et un pull gris long NJO. Je ne suis pas motivée et je reprends le métro pour aller aux Galeries et au Printemps, je regarde mais je trouve tout trop cher et rien de boulversant. Il n’y a pas ma taille pour le débardeur en lin Etoile-Isabel Marant, dommage car il est parfait. Je tourne un peu en rond du coup je décide de rejoindre les garçons pour manger une pizza à 16h (l’avantage à Paris, c’est que tu peux manger n’importe quand). Nous décidons de faire un tour chez APC car mon homme veut s’acheter un jean (je sors avec un fashionisto!) et là je craque pour la tenue de la vendeuse mais ils n’ont plus sa robe et ses chaussures coûtent 300€ (dire que j’ai failli acheter les mêmes chez André pendant les soldes, pfff). Une mini jupe me fait de l’oeil mais pas de bol il n’y a plus de 36. C’est pas mon jour.

Le lendemain j’ai l’idée saugrenue de mettre mes low boots Vivienne Westwood, pas hautes mais toute la journée ça ne va pas le faire mais la folie me gagne et je les mets quand même. Nous allons au Bon Marché voir l’expo sur Tokyo, j’en profite pour faire un tour au corner APC mais pas de jupe. A l’expo je croise Deedee et Nadia mais je ne vais pas vers elle car elles ne me connaissent pas ce serait ridicule. J’achète des bonbons Hello Kitty pour ma nièce et du papier absorbant pour le visage et nous filons chez APC rue Madame (quand je veux quelque chose). Alexandra Golovanof et sa petite famille qui habitent visiblement dans la même rue sortent de chez eux, elle est aussi jolie qu’à la télé mais son mari est petit et ne ressemble pas à grand chose. Je trouve la jupe en question mais pas dans le coloris que je voulais, je l’essaye quand même et mon chéri me l’offre pour mon anniversaire, trop chou.

Je suis toute contente de mon cadeau et après le déjeuner je pars retrouver La Fée au Pain Quotidien, comme je suis complètement à la ramasse j’ai oublié mon chargeur de téléphone donc je suis injoignable. Ceci m’oblige à donner rdv à mon homme et du coup mon goûter sera de courte durée. J’arrive au lieu de rendez-vous et je tombe sur deux jeunes filles que je ne connais pas mais l’une d’entre elles porte les bottes camel Zara et un sac H&M pour hommes de plus elle a deux têtes de plus que moi, je crois deviner qui sait. Je m’avance vers elles et elles se présentent, Galliane et Angie. C’est très bizarre, depuis plusieurs mois on se laisse des commentaires sur nos blogs respectifs et aujourd’hui je mets un visage sur leurs noms. Je fais ma timide. La Fée nous rejoint et nous présente sa nouvelle création, cette fille est vraiment douée. MH arrive ensuite et nous sommes au complet. A peine le temps de me faire baver devant sa nouvelle robe Teddy Smith et de papoter quelques minutes et je repars comme une voleuse avec mon Sweat sous le bras. Ce fût court mais elles ont l’air vraiment sympa, la prochaine fois nous aurons l’occasion de parler plus longtemps. Mes pieds commencent à faire très mal, je vais chez H&M avec mon pacsou puis nous allons boire un verre près des Halles pour nous moquer des jeunes et de leurs looks pourris de Tecktoniteurs. Nous dînons dans un resto japonnais et les hurlements de la rue nous font comprendre que la France a gagné. Je suis très fatiguée et mes pieds hurlent de douleurs (si, si je vous jure) donc nous rentrons sans profiter des nuits Blanches.

Pas d’autres achats pendant ce weekend ensoleillé à part de délicieux macarons Ladurée et Pierre Hermé. Dimanche nous flânons encore au Marais et sur la terrasse de chez Camille rue des Francs Bourgeois nous voyons passer Adrian Brody et Elsa Pataky qui forment un couple aussi glamour que Brad et Angie ou Johnny et Vanessa. Le weekend touche à sa fin, nous repartons lundi matin.

En 2h20 nous sommes à Strasbourg et dire qu’il y a encore quelques mois il fallait 4 h pour faire ce trajet.

PS: Les photos arrivent.

Un petit truc à dire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *