Celle qui ne serait plus jamais propre

07.28.2010

Prenez la mère d’un petit garçon de sept mois. Elle décide qu’en ce jour de congé elle portera un jean gris, sa jolie blouse en soie Barbara Bui et sa veste noire nouvellement acquise. Aux pieds ce sera des baskets bien sûr car quand on doit courir à droite et à gauche avec une poussette c’est plus raisonnable. Prenez la même mère dans la salle d’attente de son médecin, elle retire sa veste et découvre avec horreur une belle tâche de bave et de lait sur son épaule, cadeau de son fils chéri qu’elle a porté avant de partir.

Deux heure plus tard vous la retrouvez courant comme une folle sous la pluie avec sa poussette et son bébé endormi car il est largement l’heure du déjeuner et qu’il risque de se réveiller en hurlant (ce qui arrivera évidement).

Après la sieste du petit, vous la verrez prendre son fils pour se dépêcher d’aller rejoindre sa mère à elle chez le coiffeur. La jeune mère aime bien courir visiblement et n’a pas peur de multiplier les courses en tout genre. Preuve qu’elle reste une femme à la masse active. Il est vite l’heure du goûter et comme son fils refuse de rester dans sa poussette, elle accepte bêtement gentillement de le  prendre sur ses genoux. En mère accomplie elle n’a pas oublié d’apporter un bavoir car elle ne voudrait pas qu’il se salisse. Cinq minutes plus tard elle porte un joli jean à pois blancs et une blouse mouchetée par de la compote. Car oui mes amies elle n’a toujours pas changé de blouse…

N’ayant peur de rien ou n’ayant vraiment pas de tête, la jeune mère se dit qu’un petit tour chez Zara et H&M pour accompagner sa maman est plutôt une bonne idée. Arrivée chez Zara, elle meurt de chaud et ôte sa veste. Elle se balade à travers les rayons, donne des conseils à sa maman puis au détour d’un miroir l’horreur lui saute aux yeux. Elle est dégueulasse. Elle remet sa veste vite illico presto. Elle dégouline de sueur mais tant pis. Comme d’habitude, elle rentrera chez elle en courant sous la pluie mais à ce stade là cela reste anecdotique.

Crédibilité de blogueuse: Zéro !!!

Je vous épargne le proverbe arabe de ma mère, ça parle d’une jument qui boit de l’eau sale… Pffff je ne suis pas une jument moi, une cochonne peut-être mais pas une jument. On n’a pas des vies faciles comme dirait Deedee, non vraiment pas.

Edit: Toute ressemblance avec une personne existante ou ayant existé serait le fruit du hasard

10 Commentaires

  • Sly dit :

    Essaye la tenue camouflage, c’est l’idéal pour les mercenaires de famille 😀

  • je découvre votre blog via l’atelier d’une fée, et j’aime beaucoup le ton, le style, le naturel. Continuez! moi aussi jeune (enfin plus tellement) maman, amatrice de macarons et de mode, je me retrouve dans vos textes. la chambre du petit est ravissante, le mobile magique!

  • amandamère dit :

    Les blogueuses ont une vie en dehors de leur blogue…avec un volet ‘vie de maman’ en plus…ça n’enlève aucune crédibilité!

    La fille c’est la fille, Wafa c’est Wafa et…on t’aime et on aime ton blogue! Point!

  • nath dit :

    Le pire c’est que tu crois naïvement que lorsque ton petit bébé chéri deviendra plus grand…genre ton joli petit garçon chéri et bien tu ne te saliras plus!… Raté!!!! Le joli petit garçon chéri viendra poser ses petites mains sales, poisseuses, collantes et j’en passe encore et toujours sur tes fringues! je te jure, à croire que ça les attire! 😉

  • pegarose dit :

    Alors là je compatis, mais bon dis toi que que ça ne va pas durer, ça pousse tellement vite à cet age !

  • clémence dit :

    Moi je dis c’est beau l’abnégation d’une mère!! Et je dis aussi que composer une partie de sa garde robe en imprimé camouflage pour disons, quoi, les 2 premières année de la vie de son petit, ça peut être utile….
    Bises!

  • emma dit :

    Ton billet m’a fait mourir de rire! Je ne commente pas trop ces temps-ci mais j’apprécie toujours autant de lire ton blog!

  • Lili dit :

    ça, ce n’est que le début (3 et 5 ans pour les miens)… Attends qu’il devienne complètement opérationnel !… Genre « Je sais me moucher tout seul » (dans le bas de ta jolie robe blanche) , « Regarde Maman, j’ai dessiné le chat » (sur ton chemisier) ou « Maman, ma glace elle est tombée » (sur tes ravissantes ballerines neuves ou – variante – dans ton sac ouvert au pied de la chaise)…

  • Miss Zen dit :

    Tu m’as fait hurler de rire ! Je suis retournée travailler lundi. Résumé : lundi, grosse trace blanche sur mon pantalon noir ; mardi, tache de lait sur le t-shirt (pas vu avant de partir) ; mercredi, long fil qui pendouillait de mon pull (suite a une séance à quatre pattes sur le lit)……. Une autre mere active et à la masse

Un petit truc à dire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *